114. La Société de l'instruction mutuelle à l'Orient-de-l'Orbe (1878-1879).
Des illustrateurs facétieux...
  Les jeunes de ce village de l'Orient, que l'on appelait encore, nom Ô combien plus poétique, L'Orient-de-l'Orbe, avait un désir fou de se cultiver. Aussi, dans ce sens, avaient-ils formé une nouvelle société ayant pour titre, très ambitieux par ailleurs, Société de l'Instruction Mutuelle de L'Orient-de-l'Orbe. 
    Elle avait pour tâche d'amener ses membres à plus de connaissances du monde ordinaire ou culturel ou scientifique. Pour se faire chacun de ceux-ci était amené à piocher un sujet et d'établir au final une sorte synthèse qu'il communiquerait à l'assemblée lors d'une rencontre quelconque. 
    Grand et vaste projet dont témoignent deux almanachs publiés, le premier pour l'année 1878 et le second pour 1879. Si nous connaissons le second, le premier pour l'heure ne nous est pas connu. Et qui risque de rester définitivement dans l'ombre au vu de la rareté de ces publications. 
    Cette deuxième mouture, de 1879, fut aussi découverte en son temps par le rédacteur de la FAVJ de la Vallée qui en tire un article savamment documenté et très remarquablement écrit. C'était en 1950, le 11 octobre. Olivier Giriens détaillait le contenu de l'ouvrage, comme aussi il s'attardait sur l'aspect tout à fait particulier de cette nouvelle société dont il admirait sans partage les nobles buts. 
    Cet almanach 1879 fut republié par Editions Le Pèlerin en 1997, avec un succès bien modeste à la clé, ainsi que par ailleurs il en fut toujours. Mais sachant que l'idéalisme n'a pas de prix, ce n'est là qu'un détail sans importance! 
    Alors, maintenant, Messieurs de L'Orient-de-l'Orbe, à vous de jouer!